Scroll Top

Les compétences TECH en 2023


Temps de lecture : 7 minutes
199 vues

L’économie et la compétition ne connaissent pas le vide.
Le secteur IT est directement indexé sur les évolutions technologiques, depuis les inventions jusqu’aux applications, et avance dans tous les secteurs de la recherche et développement dont l’informatique.

Entre compétition et investissement
Le progrès transforme les usages quotidiens, les marchés et donc les entreprises qui doivent sans cesse investir en l’apprivoisant.
Sortir de la zone de confort et des offres sédentaires tout en gardant l’équilibre interne et les talents pour incarner auprès des clients la vision qui sécurise l’avenir et permet de se développer.

Tout cela demande de connaître les compétences convoitées par les clients, les développer puis les mettre à profit sur le secteur prolifique de l’IT.

Voici donc l’inventaire des compétences informatiques 2023 à détenir pour être un leader technologique

L’UX Design

L’expérience utilisateur est le premier critère de qualité perçu par les clients ou utilisateurs. Métiers, mobile, API et les prochains progrès informatiques (IoT, OT, …) continueront de transformer les usages, les organisations et les méthodes de travail.
Comprendre, digérer et mettre en marché l’innovation demandent une connaissance supérieure du comportement pour composer des parcours intuitifs, rapides et simples.
D’où la compétence spécifique de conception UX/UI.

Clients ou utilisateurs, l’expérience de consommation reste la source de valeur phare, surtout dans l’économie de services (vs les produits), et plus encore avec l’avènement des API.
La perspective du Metavers et du monde en 3D dégage un horizon où les designers devront monter en compétences pour livrer des expériences accessibles, puissantes tout en restant confortables.

La gestion de projet Agile

La gestion agile a modernisé l’informatique. Productivité, organisation et obsession client sont trois atouts qui ont propulsé les startups, l’économie et la transformation numérique. Postes, profils et métiers agiles sont devenus une branche spécifique avec un statut normalisé (ex :
« scrum ») propre et un rôle central au sein des équipes.

Les cycles en V ou A (agilité) augmentent la Valeur Ajoutée des systèmes IT !
Efficacité, économies, compétences additionnelles de management, les bénéfices de l’agilité sont nombreux et indispensables. Ils permettent de gérer la complexité, d’accéder à des niveaux d’encadrement, de responsabilités supplémentaires, et donc de rémunération supérieures.

« Une bonne stratégie exécutée violemment vaut mieux qu’une stratégie parfaite tardive. »
L’agilité casse les silos organisationnels, accélère les projets et diffuse plus vite le progrès pour plus d’expérience client.

Offres d’emploi Chef de projet

La branche DevOps

La méthodologie DevOps associe développement et opérations informatiques. Les équipiers DevOPs gèrent les outils de productivité et méthodes d’organisation qui renforcent les équipes. Livrer des produits ou services professionnels et rapides présente un avantage recherché
par rapport aux solutions traditionnelles.

L’évolution des tâches et l’automatisation libèrent l’entreprise. La capacité à accélérer le cycle du projet valorise l’intérêt de la branche qui s’affiche comme facteur supplémentaire de performance.

Retrouvez nos offres Ingénieur DevOps

La programmation informatique

Cette branche reste le tronc commun des métiers dans l’industrie informatique.
En effet, tous les métiers cités comportent une solide connaissance en : production logiciels, ingénierie informatique ou applicative.

L’adoption de nouveaux langages de programmation tend vers des solutions plus légères et donc moins gourmandes. Cela renouvelle sans cesse l’apport potentiel de valeur pour l’industrie informatique. Les champs d’applications de Python et Javascript par exemple sont si étendus qu’ils profitent d’une vraie popularité.

Les plateformes d’apprentissage comme www.developpez.com sont le premier terrain d’entraînement pour programmer le futur.
Trouvez nos offres de programmation informatique : Poste de Développeur Python

Le Développement Full Stack

La maturité de l’industrie marketing a amené l’effervescence des startups. Dans une recherche poussée de données et traitement algorithmique, puis de mise en ligne, les startups sont friandes de développement full stack qui couvrent l’ensemble des besoins du développement front au back end.

La capacité à maîtriser la totalité des langages est typique du développement full stack. Cela permet aux innovateurs de tester, développer et investir pour créer et tester des business models disruptifs et s’imposer sur le marché en paralysant la concurrence.

Voici nos offres de développeur Full Stack : cliquer ici 

Les services Cloud

Le cloud est réellement implanté au coeur de l’économie. Polymorphe, concurrentiel et incontournable, c’est devenu un business model pour le secteur IT. Il redessine la palette de services informatiques en étant plus agile et moins coûteuse que les infrastructures précédentes.

De plus, la dématérialisation est devenue une tendance sociétale. Favorisant le télétravail, la simplicité et la mise en réseau, de nouveaux services se mettent en place pour servir un industrie informatique gourmande d’utilisateurs.

Cette transformation se poursuivra car elle dégage de la valeur et de la vitesse de circulation des informations. Le cloud renforce l’industrie IT et stimule les entreprises qui chassent donc des experts de l’informatique virtuelle dans plusieurs secteurs comme la programmation, la sécurité ou l’analyse.

Voir notre article sur les besoins et les attentes du cloud pour les entreprises 

Et aussi : télécharger gratuitement notre infographie sur
La RSE, IT et parité de l’emploi féminin

La blockchain

Une blockchain est une technologie de base de données s’appuyant et tirant pleinement profit d’internet, du code libre, de la puissance de calcul et de la cryptographie. Initiée et conçue pour supporter les échanges de cryptomonnaie, elle est devenue une alternative de gestion pour des multinationales aux marchés mondiaux.


La confiance inaliénable générée par la blockchain est une opportunité pour rebaptiser tout le système économique et les organisations.
Le premier secteur impacté est la banque. Les économies d’infrastructures peuvent atteindre 20 milliards de dollars par an sur le trading, les paiements internationaux ou la mise en conformité.


Les champs d’applications sont :

  • banque : paiements instantanés et gratuits,
  • assurance : micro-contrats, assurance collaborative, identification, traçage de biens),
  • détat : vote, impôts, cadastre,
  • e-commerce : paiement en ligne,
  • IoT : gestion d’objets connectés,
  • identité digitale,
  • logistique,
  • alimentation : traçabilité,
  • immobilier,

 

La data-science

Le monde connecté (individus et objets) génère des flux de données permettant de capturer et modéliser la société et l’économie. La donnée intelligente offre une meilleure gestion des ressources et des budgets, mais amène aussi des choix mieux alignés sur les objectifs fixés.

« Un outil pour faire fructifier le hasard. »

La transformation numérique est le fondement de la data science.
Les applications, comme on vient de le voir, impactent fortement les acteurs du marché. Cependant, à l’autre bout de la chaîne de valeur se posent deux questions :

  • la finalité spécifique,
  • la minimisation des données.

Des attentes créées par le progrès, à l’alignement via ces applications, il reste donc quelques désillusions à surmonter pour atteindre la productivité.
Trouvez ici nos offres en Big Data

L’Intelligence Artificielle

En 2021 la France compte 502 startups françaises en IA.
L’IA transforme l’économie en augmentant la productivité. Mais pas que : santé, automobile, environnement…
L’IA présente quatre atouts génériques : des gains d’efficacité, d’expérience client et de revenus, et des réductions de coûts.
Finalement, l’IA peut très clairement guider l’investissement des entreprises et renforcer à ce titre la compétition économique par la performance.

Les enjeux d’éthique et les biais à éviter sont nombreux et pas encore tous identifiés (robotisation, open data, vie privée, propriété des données)…Or, le marché mondial de l’intelligence artificielle estimé à 241 milliards $ d’ici 2025 (xerfi.com).

La cybersécurité

Les entreprises s’appuient de plus en plus sur le macro organisme planétaire numérique. La croissance des appareils connectés à Internet rend vulnérables les entités économiques face à des attaquants invisibles, violeurs de données en ligne ou usurpateurs d’identités.

Les acteurs grands comme petits comprennent l’intérêt de protéger leurs SI et prennent leur disposition en conséquence.


Même si les attaques augmentent, les entreprises prennent des mesures de protection.

Certains sont plus touchés que d’autres surtout ramené à la taille de l’entreprise. Les moyens de sécurité varient selon le risque du secteur.

On observe l’effet de la normalisation des pratiques permettant, malgré les usages démultipliés et le temps passé sur internet, d’être correctement résilient.

Voir notre article sur le sujet des normes informatiques

Articles similaires